Interview Vanity Fair Italie:

78237401.jpg

Avez-vous poursuivre votre engagement en faveur d'organisations qui soutiennent les femmes et les enfants victimes d'abus?
Bien sûr. Je suis très sensible à ce problème parce que c'est une partie de mon enfance. J'ai grandi entre les cris, les bagarres et la violence à cause de mon père.

Pensez-vous que le passé peut affecter votre relation avec votre père? Par exemple, avec beaucoup d'attentions?
Je veux que Max ne vit rien de semblable à ce qui m'est arrivé. Peut-être que je suis plus sensible et attentive à toutes les formes de violence, aussi celle que vous pouvez voir à la télévision.
Chez moi, j'évite les discussions et tous les types de tension.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site